Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 17:57

jules madeline 200 002jules_madeline_200_001.jpgHistoire d'un petit employé de comptabilité qui devient directeur du journal "Le Matin", un des principaux journaux parisiens de la première moitié du 20ème siècle.




Curriculum vitae détaillé de Jules Madeline

Evènements personnels

- 10/09/1871 - Naissance à Melun de Jules Auguste, fils de Auguste Louis MADELINE, tapissier (24 ans), et d'Henriette Fanny BARA (24 ans), son épouse (état civil Melun)
- 29/10/1871 - Baptême à l'église N-D de Melun - Parrain J-Baptiste BOIRON - Marraine Caroline JORDAN (reg. des baptêmes)
- 24/10/1896 - Mariage avec Blanche Marguerite Léontine LUCE (20 ans) - Paris, mairie du 9ème arrdt (livret de famille)
- 24/05/1898 - Naissance de sa fille unique Raymonde Henriette Blanche à Soisy-sous-Montmorency (livret de famille)
- 19/02/1932 - Décès (61 ans) à Paris. Selon la version officielle, il serait tombé de sa fenêtre (4e étage) en ouvrant ses volets. (1)

Etudes - Diplômes

- 1884 - Certificat d'études
- 28/10/1886 - Certificat d'études primaires supérieures (diplôme)
- 1887-1890 - suit des cours de dessin industriel
- 1892 - Elève à l'Ecole Pratique de Commerce et de Comptabilité (rue de Rivoli)
- 13/08/1895 - Certificat d'aptitude à l'enseignement de la Comptabilité dans les Ecoles Normales et Ecoles primaires supérieures (diplôme)

Activité militaire

- 1893-1894 - Service militaire (livret militaire)
- 18/08/1914 - Mobilisé comme secrétaire d'Etat-Major - de 1914 à 1918 diverses affectations à Paris
- 14/01/1919 - Démobilisé

jules_madeline_1912_2.jpgEmplois

- 1886-1888 - Employé aux "Forges de Vulcain", 3 rue St-Denis à Paris (cert. de travail) --> catalogue en ligne
- 1888-1893 - Enployé à mi-temps à la Société Générale, Paris, comptabilité générale (cert. de travail)
- 1891-1895 - simultanément, Professeur de comptabilité à l'Union Française de la Jeunesse
- 1894-1895 - Employé à la Société Générale, Paris
- 1894 - Comptable (le soir) du Théâtre des Folies-Dramatiques dont Mr Henry POIDATZ est le principal actionnaire. (journal Le Ruy Blas 21/01/1914)
- 1894 - Secrétaire d'Henry POIDATZ, à temps partiel à partir de novembre 1894. A temps complet à partir d'avril 1895.

- 1903 - Nommé Président du Conseil d'Administration du "Matin", à la suite du décès d'Henry POIDATZ. Reconduit dans cette fonction chaque année jusqu'en 1920. Les noms de Jules MADELINE ("administrateur") et de Stéphane LAUZANNE ("rédacteur en chef") sont mentionnés dans le bandeau-titre du "Matin" à partie du numéro du 10 janvier 1903. (BNF Gallica)
 
- 30/06/1920 - Fin de ses fonctions de Président du CA - Nommé "Conseiller Administratif" du "Matin".

- 11/02/1932 - Démissionne du "Matin"

Fonctions diverses

- 09/04/1909 - Membre titulaire de la Société Nationale d'Horticulture de France (lettre du Secrétaire Général)
- 1910 - Membre du Comité d'organisation du Circuit de l'Est (aviation)
- 06/12/1921 - Membre correspondant de la Société d'Economie Politique (lettre d'admission)
- 13/08/1922 - Conseiller du Commerce Extérieur de la France (lettre du ministre du Commerce et de l'Industrie)
- 27/04/1925 - Membre du Conseil d'Administration de l'Institut de Statistique de l'Université de Paris (lettre du recteur)
- 30/06/1927 - Membre du Comité Consultatif de l'Exploitation technique et commerciale des Chemins de Fer (lettre du ministre des Tr. Publics)
- 14/03/1931 - Membre honoraire de la Société de Comptabilité de France (lettre du Secrétaire Général)

Dates inconnues :
- Membre de l'association "La Défense aérienne" (carte de membre)
- Fondateur et président honoraire de la Société de Secours Mutuels des porteurs de la vente à Paris du "Matin"
- Membre de la Société de Géographie commerciale
- Membre de l'Union Coloniale Française
- Membre de la Société de Statistiques

Distinctions

- 12/01/1903 - Chevalier de la Légion d'Honneur, au titre du Ministère de l'Intérieur (diplôme signé Emile LOUBET) - Remise des insignes par Henry POIDATZ, "Directeur du Matin".
- 30/10/1904 - Médaille d'argent des sociétés de secours mutuels (diplôme) à J. MADELINE, "mutualiste"
- 01/01/1905 - Officier d'Académie (diplôme)
- 18/06/1906 - Ordre du Double Dragon, 3ème rang, 2ème classe, décerné par l'empereur de Chine (lettre Ts F TANG, de la légation impériale de Chine à Paris)
- 21/01/1914 - Officier de la Légion d'Honneur (diplôme) - Groupe Ministère de l'Intérieur - "publiciste à Paris, pour services distingués dans la presse".


(1) Le décès de Jules MADELINE, le 19 février 1932, est entouré d'un silence troublant.

Les journaux de l'époque, au sein desquels il eut une carrière professionnelle significative, y compris les concurrents du Matin, sont totalement muets à propos de son décès et de ses obsèques, à une exception près.
 
Dans "La vie de Paris - 1932" - Ed. Lemerre - Jean-Bernard PASSERIEU écrit :

Un autre cas dans un autre genre est signalé par l'indiscret hebdomadaire "Le Carrefour" qui écrit :

"On ne comprend pas le silence qui a été fait dans la presse, et même la grande presse dite d'informations, sur la mort soudaine, et si bizarrement accidentelle, de M. Jules MADELINE, ancien président du Conseil d'Administration d'un journal du matin (Le Matin). On aurait cru que cette mort ferait plus d'un potin. M. MADELINE, dans la version officielle, serait tombé par sa fenêtre en ouvrant ses volets. Ah ! s'il s'agissait d'un modeste collaborateur d'un journal conservateur, qui pour une raison ou pour une autre, se serait suicidé dans un moment de défaillance morale, nous en aurions entendu des récriminations !"

A ce jour, les questions posées par l'hebdomadaire "Le Carrefour" demeurent sans réponse.

Repost 0

Présentation

  • : Le journal Le Matin, histoire en images
  • Le journal Le Matin, histoire en images
  • : Le journal le Matin (1882-1944) a été un monument de la presse française. Son histoire en images et en textes.
  • Contact

Pourquoi ce blog sur Le Matin?

Recherche